Archives des débuts de Découvertes et Délires et du Grand Rassemblement
 
PortailAccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une descente aux enfers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Furnace

avatar

Singe
Messages : 46

MessageSujet: Une descente aux enfers   Sam 20 Nov - 12:36

- C'est du suicide le gnome !
Je jetais un coup d'œil par-dessous ma capuche a mon compagnon. On peut dire beaucoup chose de cette race misérable que sont les ratongas, il courent après des quignons de fromage ou de croute de pain (a moins que se soit l'inverse), se grattent par derrière les oreille avec leur pattes arrières ... Ils ont la mauvaise idées d'êtres couvert d'un pelage qui peut varier de l'angora au noir de jet, et qui me donne en général de l'urticaire. Ils ont cette affreuse manie de toujours vouloir paraitre excellent en touts, même s'ils ne sont bons en rien. Mais de tout cela la couardise ne fait pas partie. Etonnant.
Mon regard revint sur l'entrée du temple, deux grands colonnes crasseuses, battues par les éléments et les scories de Lavastorms, en embuscades deux gardes fantomatiques.
Je souris :
- Allons mon cher compagnons ! la gloire nous attends ! et puis il ne s'agit que de taper la discute avec un vieux fantôme mal lune, pas de quoi fouetter un chat !
L'oreille du ratonga tiqua. Les ratongas ne portent pas les félins dans leur cœurs, une sorte de peur primale.
Il secoua la tète, et renfonça son béret sur les oreilles :
- Pourquoi est-ce que je te suis ? ca dépasse mon entendement ! Allons y donc gnome puant, mais faisons preuve discrétion ! Non attend, Je fais preuve de discrétion et toi tu me suis 50 mètres derrière !
Je serrais le dents, les ratongas on biens des défauts, et l'amabilité envers les gnomes n'en fait pas partis ...
Je réajustais ma robe de mage, et caressais les flancs de ma montures, une espèce de rhinocéros de flammes élèves pars un clan de gobelin locaux, une monture fidele et sans peur. Mon compagnon glissait quand a lui, gracieusement dans les airs sur un tapis volant, aucune classe.
- tss, la magie m'offre la solution a tous les problèmes ! Un petit sort d'invisibilité et je peux parcourir ce temple en jouant des claquettes et secouant des maracas !
- Je ne connais pas ces dieux le gnome, espérons juste qu'ils te favorisent et me laissent survivre a cette marche suicidaire !
- de... ?
Sans un autre mot Myrrdin se glissa dans les ombres et pénétra dans le temple de Solusek Ro.
- Yep mon petit Furnace, soufflais-je, on est encore partit pour un trip suicidaire, va vraiment falloir que je me fasse consulter !
Je lançais une abjuration et disparut sous le couvert confortable de l'invisibilité.
Le temple n'était pas humide, les araignées et autres scarabées ne courraient pas le long des murs. Tout était sec, a l'image de lavastorms, sur le sol une sorte de cendre qui aurait du remuer sous mes pas. Et des fantômes, beaucoup de fantômes, j'ignore ce qui s'est passe dans ce lieu, et franchement je n'y attache aucune importance, mais je n'avais jamais vu autant d'âmes errantes.
Après quelques détours dans des couloirs en pentes jonches de débris de colonne nous arrivâmes sur une grande pièce principale. Myrrddin me fit signe, un petit passage partant sur la droite de la pièce, ce ratongas a plus de truffe qu'un chien de chasse. Une légère inquiétude commença a me serrer les entrailles, les lieux ne laissent pas l'occasion de s'arrêter ou de se cacher du regard affame des esprits, pas la moindre chance de recaster un petit sort d'invisibilité par exemple. Avais-je omis ce petit détail ? Je ne pouvais maintenir ce sort que pour un délais de 10 minutes, l'espace d'un clin d'œil en bonne compagnie ou le temps de devenir vieux et grabataire lorsqu'un troupeau de cliquenique vous fonce dessus. Quoi qu'en dise les savants de Queynos, le temps s'est subjectif. Mais je digresse.
Nous étions arrive devant l'entrée d'une pièce ronde, une bibliothèque. Des vieux livres poussiéreux et craquelés par la chaleurs reposer sur les étagères le long des murs. Au centre une étude ou les moines avaient du consulter les archives. Au centre un fantôme patibulaire capable de nous voir sous notre couvert.
- je te l'avais dit gnome fou ! murmura Myrrddin, aucune chance pour nous de parler avec Sunto !
Le poilu n'avait pas tord, pour parler avec l'âme du gardien des tomes, ils nous faudrait perdre notre couvert invisible, et aucune chance a nous deux d'affronter le contenu de cette salle.
- Bon je rentre lança Myrrddin, Orthense m'attend pour me faire gouter un morceaux de Cantal de Qeynos nord ...
Je réfléchis rapidement, mon invisibilité ne supporterais pas le retour ... Puis une idée saugrenue, et dantesque me vint a l'esprit ...
- Dis mois Myrr, si je te disais que je connais une technique pour parler au fantôme et finir notre Quête héritage tu dirais quoi ?
L'oreille de myrrddin tiqua :
- explique toi Furn
- un petit bouc émissaire, c'est ce dons nous avons besoin ici ..
- je ne comprend p ... la lumière se fit dans son esprit. Et qui va jouer ce rôle ?
Je souris,
- mais moi Myrrddin, je me lance dans cette sale fais le plus de tapage possible et pendant ce temps tu parles a Sunto, et bien sur après tu me rend l'appareil !
- c'est du suicide musa Myrrddin.
Voila qui n'allait pas arrange ma réputation déjà bien établit de mage suicidaire je suppose, mais la fin justifie les moyens. Et puis perdu pour perdu, autant le faire avec panache.
Je respirais un grand coup :
- Prêt ?
Myrrddin secoua la tête en me traitant de fou et de race dégénérée.
- allons-y !
Je pense que les fantômes ont du en voir passer beaucoup dans leur temples. Mais un gnome enflamme se jetant dans la bibliothèque en lançant des insultes a tout va, même quand on a l'éternité devant soit ca surprend. Il y eut quelques seconde de flottement puis :
- Solusek Ro en tongues a poil sur la plage !
Tout ce que le temple comptait de fantômes pernicieux, d'âmes en peine et d'esprit maléfique ne se consultèrent même pas, mais ils le savait tous, au menu de la cantine aujourd'hui ca serait méchoui de gnome.

Quelques heures plus tard, un Myrrddin pale même sous son pelage était perdus dans la contemplation du ciel de Lavastorm.
- Haut les cœurs ! on a a réussit !
Lentement il s'arracha a sa contemplation ,
- Tu es fou.
Je souris, il faudrait que je face réparer ma robe de mage, et que je voie un rebouteux pour mon œil, il était toujours injecte de sang.
- On peut continuer notre quête Myrrddin c'est l'essentiel ...
Le ratonga maugréa dans sa barbe, et puis je décidais de l'achever :
- Oh et pense au plus drôle ! La tête des fantômes quand il va falloir rendre la quête !



Revenir en haut Aller en bas
Sheriane

avatar

Cheval
Messages : 24

MessageSujet: Re: Une descente aux enfers   Sam 20 Nov - 16:42

Merci pour ce moment de rire Furn Wink
Revenir en haut Aller en bas
 
Une descente aux enfers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Récit-Background] Dans les abysses -descente aux enfers-
» [Fan-fiction]Lesovikk, descente aux enfers
» [PC] Amnesia : The dark descent (Amnésie : La descente aux enfers)
» Kult - Descente aux Enfers - 9 avril 2010
» Descente aux enfers [PV:Balthazar]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Archives des débuts de Découvertes et Délires et du Grand Rassemblement :: Archives des delires et decouvertes (avril 2010 à novembre 2010) :: Souvenirs, paysages, virées donjons, évents, etc-
Sauter vers: